[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]Pour la création audiovisuelle et cinématographique d’initiative régionale ! 

Durant quatorze ans, nous vous avons accueillis lors de DocOuest, dans le cadre propice aux échanges de Pléneuf-Val-André. Nous avions nos habitudes. DocOuest était même devenu une marque, disent certains communicants.

Cette année, nous franchissons un nouveau cap. Il fallait signifier l’ouverture de l’événement à la création cinématographique et audiovisuelle d’initiative régionale de tout genre et sous toutes ses formes. Ainsi sont nées les Rencontres de Films en Bretagne. Nous voulions aussi prolonger le plaisir des années DocOuest. A Saint-Quay- Portrieux, nous avons trouvé l’écoute et le décor souhaité, en bord de mer.

Nous avons la chance en Bretagne d’avoir tissé des liens fructueux entre professionnels et de nourrir un dialogue constructif avec les élus régionaux. Depuis longtemps déjà ! En résulte, cette année, la signature d’un nouveau Contrat d’objectifs et de moyens permettant que la création audiovisuelle perdure et poursuivre son développement. Dans un contexte national morose, cet acte collectif rassure. Nous saluons le travail de co-construction entrepris par les élus de la Région avec l’ensemble des partenaires signataires, sans oublier la toute nouvelle plate-forme culturelle en ligne : Breizh Créative.

Il y a un an, nous craignions une fragilisation de la production régionale à la vue des nouveaux règlements du Cosip. Aujourd’hui, cette crainte s’est renforcée, notamment du fait des décisions prises, parallèlement, envers les télévisions locales. La nécessité de transparence, partagée par tous, doit s’accompagner de mesures assurant le soutien aux œuvres de création et le maintien d’une production sur l’ensemble du territoire. J’ai en mémoire que l’histoire du CNC, c’est cette capacité de marier industrie et création, de s’adapter aux évolutions technologiques et à leurs conséquences en terme de nouveaux usages et comportements, et de défendre toujours une diversité d’écritures et de regards. La création en régions s’inscrit pleinement dans ce mouvement.

Autre temps fort de cette édition : nos échanges sur la distribution de premiers films, qu’il s’agisse de longs métrages documentaires ou de fictions. Quel rôle peuvent jouer les territoires et leurs acteurs ?

Films en Bretagne existe pour défendre les initiatives régionales en faveur du cinéma et de l’audiovisuel. D’abord sur son territoire, dans une proximité enrichissante et pour une singularité bienvenue. Mais ces initiatives ne sont pas fermées, coupées des autres, confinées aux seuls acteurs régionaux. J’aime l’idée que nous soyons un laboratoire et que nous puissions ensemble renforcer une décentralisation constructive, à l’image de chaque région.

Les premières Rencontres de Films en Bretagne ont été créées pour cela : échanger, confronter nos points de vue, et pousser encore plus loin l’idée d’une création audiovisuelle et cinématographique d’initiative régionale reconnue.

Au nom du conseil d’administration de Films en Bretagne, je vous souhaite de très belles Rencontres !

Hubert Budor, président de Films en Bretagne

Retrouvez le programme complet des Rencontres (du 8 au 10 octobre) ici

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row]