Le conseil d’administration 2024

Représentant·es du Collège des Acteurs Culturels (CAC)

NICOLAS LE GAC • J’ai vu un documentaire
Nicolas Le Gac est né et a grandi à St-Brieuc. Après des études d’anglais à Rennes et une objection de conscience dans la solidarité internationale à Pacé, il part à Paris où il travaille comme agent d’accueil-caissier au Cinéma des Cinéastes et archiviste chez le distributeur de films expérimentaux Cinédoc. Il reprend des études en cinéma à Paris 8 et obtient un DEA dont le travail de recherche portait sur le premier ciné-club anglais entre 1925 et 1939. Attiré par un travail concret et manuel, il passe le CAP de projectionniste et exercera ce beau métier de 2003 à 2006 au cinéma Utopia de Toulouse et Tournefeuille, puis au Festival, cinéma de quartier à Bègles. En 2008, il revient en Bretagne, à Lorient, et travaille trois ans comme programmateur au Festival de Cinéma de Douarnenez. En 2013, il fonde l’association J’ai Vu un Documentaire, à Lorient, et co-développe un projet de diffusion cinématographique et d’éducation à l’image. L’association s’est lancée en 2018 dans un grand projet d’ouverture d’un cinéma art et essai à Lorient.
CHARLOTTE LE VALLÉGANT • Le Groupe Ouest
Après avoir travaillé dans l’industrie de la musique, Charlotte Le Vallégant rejoint Le Groupe Ouest dès sa création. Elle en assure aujourd’hui la co-direction et se consacre particulièrement à la conception et la coordination des contenus des sessions d’accompagnement des auteurs.
Elle co-préside Films en Bretagne avec Jean-François Le Corre en 2021 et 2022.
GAÏD PITROU • Cinémathèque de Bretagne
Gaïd Pitrou est directrice de la Cinémathèque de Bretagne depuis janvier 2021.
Depuis 20 ans, elle travaille dans le domaine culturel et s’est spécialisée dans la valorisation du patrimoine. D’abord responsable de l’écomusée du parc naturel régional du Morvan (Bourgogne), elle rejoint en 2011 le Ministère de la Culture. Son parcours la mène à prendre des responsabilités au sein d’institutions publiques telles que les Archives nationales, l’Institut National de l’Audiovisuel ou encore la conservation régionale de monuments historiques d’Ile-de-France. Ces expériences diversifiées ont en commun un goût prononcé pour le patrimoine immatériel et les archives, vecteurs de questionnements et de liens sociaux grâce aux imaginaires qu’ils transmettent.
Originaire de la commune de Botsorhel à côté de Morlaix, elle a souhaité rejoindre la Cinémathèque de Bretagne pour se consacrer à la valorisation du patrimoine breton.

 


Représentant·es du Collège des Auteur·es-réalisateur·trices-compositeur·trices (A.R.C)

PAULIN·E GOASMAT • Réalisateur·e
À peine diplômé·e de l’école Nationale Supérieure d’Arts de Paris/Cergy avec les félicitations du jury, Paulin·e Goasmat écrit, produit et réalise son 1er court-métrage Solitude Instantanée en 2003. Iel enchaine avec la réalisation de À la Droite de Dieu, Reflux et Autopsie qui remporte le prix de la mise en scène au Festival de St Etienne. Tout en poursuivant ses projets de fictions, iel commence à réaliser des formats courts pour la télévision et le luxe ainsi que des making-of. Entre 2005 et 2008, iel réalise le making-of de 8, film choral réalisé́ par Jane Campion, Jan Kounen, Gus Van Sant, Gael García Bernal, Wim Wenders, Gaspar Noé, Mira Nair et Adberrahmane Sissako. Passionné·e par l’image et le son, c’est tout naturellement qu’à partir de 2009 Paulin·e s’oriente vers le clip. Iel fait ses armes avec le groupe As the stars fall en réalisant plusieurs de leurs clips. Puis travaille ensuite avec de nombreux artistes tels que Heather Greene, Mathilde Forget, TINY FEET et Merzhin. Paulin·e se fait remarquer sur de nombreux concours de clips : Olafúr Arnalds, Linkin Park, Patrick Watson pour lesquels iel est finalistes aux Genero Awards. En 2015, iel revient à ses premiers amours : la fiction, et co-réalise GAST ! avec Gaël Bernard, qui sera finaliste du Nikon Film Festival, et ensuite sélectionné́ dans de nombreux festivals dont Brest. Paulin·e vient de terminer son nouveau court-métrage Cherchez le garçon, produit par Nationale 12, et entre en développement de Drag Kouign, un 52 minutes, finaliste de l’appel à projet Far Ouest, des chaines locales Bretonnes.
MADELEINE LEROYER • Autrice, réalisatrice
Madeleine Leroyer est une documentariste établie à Rennes. Son premier film Numéro 387, produit par ARTE, a été présenté en première à IDFA en 2019 et a reçu, entre autres, le prix Scam-Anna Politkovskaïa du meilleur film au Festival de Films de Femmes de Créteil, en 2020. Son deuxième film, 1996 : Hold-up à Moscou (ARTE, 2021), explore le pacte scellé entre le Kremlin et les oligarques au moment de la réélection de Boris Eltsine. Le film a reçu une étoile de la Scam en 2022.
Madeleine a travaillé comme journaliste indépendante à Moscou de 2008 à 2014 pour différents médias français et francophones. Aujourd’hui, elle intervient régulièrement comme consultante sur des films de réalisateurs exilés et dissidents et participe à des enquêtes journalistiques sur les crimes russes (notamment Poisons, de Jennifer Deschamps, ARTE 2023). 
Diplômée de Sciences Po en 2007, Madeleine s’est également formée aux Ateliers Varan (2015), à l’IDFAcademy (2016) et au Chicken & Egg Pictures Accelerator Lab (2018). Elle est très active dans différentes associations de professionnels (ARBRE, Films en Bretagne, Unifrance).
RONAN MAILLARD • Compositeur
Après ses études au CNSM de Paris où il obtient 4 Prix (Harmonie, Contrepoint, Fugue et Polyphonie du XVI° siècle), c’est en tant qu’arrangeur / orchestrateur que Ronan Maillard se fait connaître au cinéma en écrivant pour M. Rappeneau, Sinclair Yuksek et d’autres encore. Après plusieurs compositions remarquées pour des courts-métrages et des publicités, Xavier Giannoli lui confie la musique de son film Marguerite. Fort de son expérience, Ronan Maillard exploite les subtilités de l’orchestre, variant les styles et les couleurs, nourrissant sa musique de sa curiosité naturelle. Un éclectisme qui l’amène à composer aujourd’hui aussi bien pour le cinéma que pour la télévision.
PAUL MARQUES DUARTE • Réalisateur
Né et (bien) élevé dans le plein air breton, Paul Marques Duarte chipe à douze ans le caméscope familial pour bricoler des films. Après une licence de cinéma à Rennes, puis un master pro réalisation à la Sorbonne, il se forme à l’écriture au fil des résidences (Le Groupe Ouest, Maison du Film, Émergence).
En 2018, après une dizaine de films autoproduits et clips musicaux (Calypso Rose, Angélique Kidjo, Gaumar, Bop’s), Paul réalise Jeter l’ancre un seul jour, un premier court-métrage produit par Blue Hour Films, sélectionné dans plus de 120 festivals à travers le monde et vendu à France 2, HBO et Disney+.
En 2022, il tourne Garfield Coquillage, sélectionné dans une quarantaine de festivals et vendu à Ciné+. La même année, il est alumni du programme Berlinale Talents et du Zurich Film Festival.
Investi dans le milieu associatif, notamment au conseil d’administration de la Société des Réalisateurs de Films puis de l’ARBRE, Paul intervient régulièrement auprès de jeunes publics pour mener des actions d’initiation au cinéma (Passeurs d’Images, Court Métrange, CICLIC, Apprentis d’Auteuil, Théâtre National de Bretagne). En parallèle de ces activités, il réalise régulièrement des campagnes publicitaires.
Paul développe actuellement deux premiers longs-métrages, dont un en résidence à l’Atelier scénario de La Fémis, ainsi qu’un unitaire, finaliste de l’appel à projet Far Ouest porté par les chaines locales bretonnes.

 


Représentant·es du Collège des Producteur·trices

EMMANUELLE JACQ • Mille et Une Films
Emmanuelle Jacq a exercé pendant dix ans comme directrice de production de fictions et de documentaires pour différentes sociétés (Offshore, Les films d’Antoine, De Films en aiguille, Story House production, Madre Film, etc.). Au fur et à mesure, son attrait pour le documentaire de création s’est affirmé, tout comme celui de travailler en région. Elle a alors rejoint l’équipe des Films du Balibari comme directrice des productions, puis comme productrice associée. Elle a ensuite fait un crochet du côté de la diffusion au poste de secrétaire générale du Festival des 3 Continents durant quatre éditions. Cette expérience n’a pas entamé son désir de production, puisqu’en parallèle elle produit Pas comme des loups de Vincent Pouplard (sortie salles avril 2017 par Vendredi Distribution). Depuis, elle se consacre à la production de documentaires de création. En tant que productrice indépendante, elle collabore avec différentes structures (A Perte de Vue, D’un Film l’Autre, 8,7, etc.).
Elle intègre l’équipe de .Mille et Une. Films en 2020 pour y développer ses projets et en reprend la conduite début 2023.
Intervenante Parcours d’accompagnement d’Auteurs de la Plateforme, Pôle Cinéma Audiovisuel des Pays de la Loire – La relation auteur/producteur 2020 · Lectrice Commission ALCA – Production audiovisuelle depuis 2019 · Programme Eurodoc 2018 · Trésorière de La Plateforme – Pôle Cinéma Audiovisuel des Pays de la Loire 2015-2020
JEAN-FRANÇOIS LE CORRE • Vivement Lundi !
Né en 1965, Jean-François Le Corre découvre très tôt que Les Vikings de Richard Fleisher a été tourné à quelques encablures de son Finistère natal et il passera une partie de son enfance à monter sur des falaises pour hurler : Odinnnnn ! Après des études d’Economie à Brest et d’Information et Communication à Rennes, il travaille comme attaché de presse pour le Festival de Cinéma de Douarnenez, le festival Travelling à Rennes et pour le programme européen Cartoon. De 1992 à 1998, il se forme aux métiers de la production au sein de la société Lazennec Bretagne. En 1997, il produit le court métrage d’Animation L’Homme aux Bras Ballants de Laurent Gorgiard qui reçoit le Prix spécial du jury au Festival du Film d’Animation d’Annecy l’année suivante. Toujours en 1998, il crée à Rennes la société Vivement Lundi ! qui a reçu le Prix Procirep du producteur français d’animation pour la télévision en 2011 et le Cartoon Tribute du producteur européen de l’année 2015. Les films produits par la société ont reçu plus de 350 prix en festivals, 4 Etoiles de la SCAM, 5 nominations aux César et une nomination aux Oscars.
Jean-François Le Corre est aussi auteur sociétaire de la SCAM et de la SACD. Il a eu une activité de formation pour INA Sup, l’Université Rennes 2 et Canal France International. Depuis 2020, il est formateur pour le programme CEE Animation Workshop soutenu par Creative Europe.
Il a récemment revu Les Vikings et rêve de voyage dans les fjords norvégiens…
Sylvie Plunian SYLVIE PLUNIAN • Les Films de la pluie
Après des études de cinéma à Rennes et un master en production documentaire à Strasbourg, Sylvie Plunian a fait ses armes à Lussas pendant huit ans, où elle a notamment été en charge de la production de collections de films documentaires et de films unitaires de jeunes auteurs. En 2014, quittant le soleil de plomb ardéchois pour retrouver la fine pluie bretonne qui lui correspond mieux, elle crée Les Films de la pluie à Logonna Daoulas, dans le Finistère, avec pour ambition d’accompagner des auteurs sur des projets au long cours, avec une prédilection pour les coproductions interrégionales et internationales.

En 10 ans elle a produit une quinzaine de films dont plusieurs ont eu de belles carrières à l’international et ont gagné des prix en festivals et deux Étoiles de la Scam : L’Esprit des lieux et Suzanne jour après jour de Serge Steyer et Stéphane Manchematin, Nofinofy de Michaël Andrianaly, Les Harmonies invisibles de Laurent Marie et Vincent Marie.
Au fil des films, Sylvie aime produire des portraits de femmes et d’hommes qui permettent de raconter le monde qui nous entoure à travers des histoires singulières. Elle s’intéresse également à des films plus personnels qui questionnent l’identité, au sens de la filiation, du genre ou des origines.
VICTOR THOMAS • Les 48e Rugissants
Enfant du Sud-Ouest, Victor Thomas a étudié la sociologie et la science politique. Après un stage de fin d’étude dans une société de production, il a été successivement collaborateur parlementaire, guide touristique, administrateur d’une association, commercial en garde d’enfant avant de remettre un pied dans la production via la télévision. Il a ensuite travaillé comme assistant puis chargé de production aux Films d’Ici pendant 4 ans, accompagnant principalement des projets de long-métrages d’animation et documentaires.
Il a rejoint l’équipe des 48e Rugissants, début 2021. Il produit actuellement des documentaires de création et des courts métrages de fiction. Ce sont des films qui parlent de la place des humains dans leur environnement naturel ou social et de la manière dont ils se conforment ou se jouent des contextes historiques, familiaux ou géographiques. Il a un tropisme particulier pour les sujets qui interrogent les normes de genre, la place des minorités et l’héritage colonial. Les projets qu’il suit ont souvent une empreinte qui dépasse le territoire régional et hexagonal, ils se déroulent notamment en Guadeloupe, en Polynésie française, au Canada ou encore au Sénégal.

 


Représentant·es du Collège des Technicien·es et Artistes interprètes

BETTINA JUMINER • Technicienne polyvalente de l’audiovisuel
Née sur l’île franco-néerlandaise de Saint-Martin, en partie française, Bettina Juminer a travaillé cinq ans comme conseillère à Pôle Emploi, tout en étant présidente d’une association de production audiovisuelle. Déterminée à vivre de sa passion pour l’audiovisuel, elle arrive à Rennes par hasard pour y intégrer une Licence Professionnelle en Gestion de Production Audiovisuelle (GPAME). Après avoir effectué un stage de 3 mois aux 48° Rugissants Productions à Brest en 2018, elle décide de rester et de travailler en Bretagne. Pendant la pandémie de la COVID 19, elle occupe divers postes dans le domaine du médico-social, dont un poste de monitrice d’atelier audiovisuel au sein de Kamadéo, production audiovisuelle solidaire. Elle crée, en mai 2022, la société AuBe Film, où elle est créatrice de film et technicienne en freelance (montage, télépilote de drone, cadreuse…). Actuellement, elle réalise son premier film documentaire de long métrage : Welcome to IFACA (titre provisoire) et développe un projet de série.
GABRIELLE PICHON • Comédienne
Gabrielle Pichon est comédienne et improvisatrice. Elle a notamment interprété le rôle de Sandrine dans les trois saisons de la série On k’Air de Jules Raillard produite par les Films de Rita et Marcel. En 2023, on pourra la retrouver dans le court-métrage d’animation Eté 96 de Mathilde Bedouet, produit par Tita B, la série Lethé 21 de Mélisa Godet ou encore le court-métrage de Paulin·e Goasmat Cherchez le garçon, produit par National 12.
Elle travaille régulièrement avec les compagnies de théâtre Appoggiature, Points sensibles, A Petits Pas et le Courant d’Air (compagnie qu’elle a fondé en 2015).
Gabrielle est membre de l’association HF Bretagne, a co-fondé l’antenne Finistérienne et participe au groupe HF cinéma.
BÉATRICE MEANA • Comédienne
Ado, Béatrice Meana démarre ses premiers ateliers de théâtre et de chant sur Rennes. Le Bac en poche elle part aux Etats-Unis et commence des études de théâtre à Occidental College, Los Angeles. De retour en France elle passe une licence d’anglais et se dirige vers l’enseignement.  A 40 ans elle reprend le théâtre à Vannes et fait de la comédie musicale avec le Studio Musical de Concarneau, en partenariat avec l’AICOM.
En 2018, elle saute le pas et intègre la formation d’acteur du Cours Charmey à Vannes et joue dans Les 100 ans du Bauhaus , Le collectif Tchekhov… mais pas que , Variations sur Jon Fosse mis en scène par Angélique Charmey, Les enfants fleuves de Laurent Gaudé, mise en scène par Elise Arpentinier et Aujourd’hui je vais bien…mais demain ? crée par Justine Guichen. En 2020, elle crée et met en scène son propre spectacle To be or not to BéActrice ?. Elle participe également à la création partagée Papa Maman Emoi sous la production du centre culturel Athéna à Auray. En 2021 elle intègre la Cie La Tête A La Fenêtre et campe le personnage de Lucie, responsable d’une communauté Emmaüs dans Libre Dedans  (création collective). En septembre 2023, elle crée avec Murielle Le Palud le spectacle Ose au sein de la Compagnie Yeswing. Elle est également co-directrice de la Compagnie HLM (Hors Les Murs) basée à Arradon (Morbihan).
Côté cinéma elle joue dans plusieurs court-métrages : Moustaco (sélectionné dans plusieurs festivals) L’absente, Poings serrés, et téléfilms (Meurtre au Mont Saint-Michel…).
Elle anime l’option théâtre qu’elle a créé au sein du Lycée Benjamin Franklin à Auray.
MELANIE VAN KEMPEN • Chargée de production
Après des études de sciences politiques et de sociologie, Mélanie van Kempen transforme ses rêves de chercheure en documentariste. Faire des films plutôt que des colloques pour parler de la société et tenter de la comprendre, voilà ce qui l’anime. Après un Master 2 à l’INA, elle intègre les studios Lagardère et accompagne les auteurs et réalisateurs dans le développement de leurs films. Fourmi enquêtrice, elle se plonge avec délice dans de nombreux sujets qui nourrissent sa curiosité, de l’histoire de la gastronomie aux influences poétiques des chats.
Elle réalise en parallèle des documentaires sonores et pense devenir réalisatrice. C’est alors qu’elle découvre la production par hasard, au sein d’une petite société, Les gens bien productions, qui se lance dans la production de documentaires d’aventure et d’exploration. Et soudain tout fait sens : Excel est la clé ! Ancrer la création dans une réalité économique, accompagner les projets des autres, trouver des solutions à des problèmes absurdes (comment filmer pendant 28 jours des plongeurs enfermés dans une capsule pressurisée ?), elle trouve enfin sa place dans ce métier aux multiples facettes et casquettes.
Pendant longtemps tournée vers l’Est et l’Allemagne, c’est à Brest qu’elle s’installe en 2021, pour mieux voir le continent depuis la pointe.

 

Polas
VUE D'ENSEMBLE : LE CA 2024

Sont élus en AG (6 octobre 2023) au sein du Conseil d’administration de Films en Bretagne 2024 :

Pour le Collège des ACTEURS CULTURELS
• Nicolas Le Gac
(Co-président Cinéphare – J’ai vu un documentaire)

• Charlotte Le Vallégant (Le Groupe Ouest)
• Gaïd Pitrou (Cinémathèque de Bretagne)

Pour le Collège des AUTEUR·ES, RÉALISATEUR·TRICES, COMPOSITEUR·TRICES
Paulin·e Goasmat (réalisateur·e)

Madeleine Leroyer (autrice, réalisatrice)
Ronan Maillard (compositeur)
Paul Marques Duarte (réalisateur)

Pour le Collège des PRODUCTEUR·TRICES
• Emmanuelle Jacq (Mille et Une Films)
• Jean-François Le Corre (Vivement Lundi)
• Sylvie Plunian (Les Films de la pluie)
• Victor Thomas (48° Rugissants)

Pour le Collège des TECHNICIEN·NES et ARTISTES INTERPRÈTES
• Bettina Juminer
(technicien polyvalent de l’audiovisuel)
• Béatrice Meana (comédienne)
• Gabrielle Pichon (comédienne)
• Mélanie Van Kempen (chargée de production)


LE BUREAU 2024
  • Coprésidentes :
    Emmanuelle Jacq & Gabrielle Pichon
  • Trésorière : Charlotte Le Vallégant
  • Secrétaire : Paulin·e Goasmat

Les dates des réunions du collectif et du Conseil d’administration sont disponibles ICI

Le compte-rendu du séminaire de rentrée du CA du 17 novembre 2023 est disponible ICI