Estran 7

ESTRAN 7, LES LAURÉATS & BILAN À MI-PARCOURS

En 2018, Films en Bretagne a lancé une nouvelle version de ce dispositif de création accompagnée, dont les objectifs demeurent : prendre part au repérage des jeunes talents d’auteurs, au renouvellement de la création, des compétences et des savoirs-faire en Bretagne d’une part ; et favoriser les échanges de savoirs et de pratique au sein de la nouvelle génération de producteurs en Bretagne d’autre part.
ESTRAN 7 vise à repérer et former 4 talents créatifs aux univers variés en leur permettant de bénéficier d’un parcours de formation allant jusqu’à la réalisation d’un premier ou second film court.
Une fois les projets reçus et la sélection des quatre auteurs lauréats effectuée, la mise en duo avec quatre des huit producteur·trices émergent·es qui ont participé à la mise en place du dispositif, a été pensée sur la base d’affinités réciproques.

LES LAURÉATS

  • Bertrand Basset avec J’arrive, accompagné par Matthieu Guingouain – Abordage Film
  • David Brunet avec Particules, accompagné par Jules Raillard – Les Films de Rita et Marcel
  • Pierre-Alphonse Hamann avec Stelo, accompagné par Caroline Versal – Tita B Productions
  • Théo Jourdain avec Mab An Tarz, accompagné par Stephen Seznec – Nationale 12. 

Pour ces huit lauréat·es, le programme a démarré en novembre 2018 quand leurs noms ont été dévoilés dans le cadre du festival Européen du film court de Brest.
Le dispositif a été conçu comme un incubateur dont l’objectif est d’aboutir, d’ici février 2020, à quatre premiers ou seconds films de fiction courte développés dans un cadre de formation professionnelle et autres moments de transmission des savoirs.

BILAN à mi-parcours

Lors du séminaire sur le workflow en post-production, organisé dans le cadre du Festival du Film de l’Ouest en juin 2019, Marion Geerebaert est allée à la rencontre des lauréats et nous donne des nouvelles ici

L’occasion pour nous de détailler le parcours d’accompagnement mis en place dès le début de cette année.

Entre janvier et mars 2019, les quatre lauréats Estran 7 et quatre autres auteur·es sélectionné·es, ont été réuni·es pour vivre ensemble trois semaines de formation autour de l’écriture et de la réalisation de leur projet de court métrage. 

Pour rappel, l’enjeu du parcours Estran7 est non seulement de repérer et d’accompagner de jeunes talents d’auteurs mais aussi de former une nouvelle génération de producteurs récemment installés en Bretagne. 


ESTRAN7, UNE FORMATION 

Réunies sous l’intitulé « Développer un projet de fiction courte – Écriture et réalisation », les sessions de formation Estran7 ont été ouvertes à candidatures, parmi lesquelles les quatre auteur·es ci-dessous ont été retenu·es, aux côtés des lauréats ESTRAN 7: 

  • Léo Dazin avec La mort de César
  • Emmanuel Madec avec Les démons familiers
  • Gabrielle Pichon avec Le papier peint
  • Émilie Sok avec Take off

#1 Écriture

Pendant la première session de formation de janvier, en partenariat avec le Groupe Ouest, les auteur.e.s ont travaillé leur scénario avec les consultants Yacine Badday et Christophe Lemoine. 

Toute une semaine, pensée en sessions collectives et individuelles, permettant aux stagiaires d’avancer sur leurs textes par le biais de pitch vidéo, d’échanges, d’entretiens semi-collectifs et personnalisés ou encore par la transmission d’outils dramaturgiques. 

Privilégier le collectif et les échanges a eu l’avantage de créer des liens entre les stagiaires, qui ont tout autant appris du projet des autres. Une méthode qui a porté ses fruits quand on voit avec quel enthousiasme le groupe se retrouve sur les sessions de formation suivantes. 

#2 Réalisation

L’objectif de ces deux semaines autour de la réalisation aura été de leur montrer la place du/de la réalisateur·trice sur un plateau de tournage et sa relation avec les principaux·ales chefs de poste.
Les premiers jours à Rennes ont donc été consacrés à des rencontres avec des professionnel.le.s expérimenté·es, tel.le.s que Sonia Larue, directrice de casting et réalisatrice, Anne-Sophie Knoblock-Bard, consultante juridique sur les droits d’auteurs, Camille Servignat, assistante réalisatrice, ainsi que Pierre-Albert Vivet & Pierre Souchar, respectivement chef opérateur son et chef opérateur image. Ce fut également l’occasion d’échanger avec Claire Barrault, auteure et réalisatrice, lauréate d’ESTRAN 6.

Après la théorie, vient le temps de la mise en pratique, tant attendu par le groupe de stagiaires.
Reçu.e.s avec beaucoup de bienveillance et de générosité à Taden par Gwenn Liguet, chef opérateur image et représentant de Transpa Group en Bretagne, les stagiaires ont pu s’atteler au découpage, aux répétitions et au tournage, sur son terrain. 

Les sessions de travail, encadrées avec passion et précision par Sonia Larue, portaient pour chacun.e des stagiaires sur une séquence de leur projet. Un « luxe », comme ils·elles s’accordent à dire, qui leur a permis d’essayer leurs dialogues et leurs envies de mise en scène, pour confirmer ou modifier leurs intentions. 

Les comédien.ne.s, Laure Catherin, Damien Le Délézir, Chloé Maniscalco et Lionel Monnier n’ont eu que quelques jours pour préparer les textes mais leur ont offert des performances drôles et/ou touchantes avec talent.

Pour les tournages, les stagiaires ont été réparti.e.s en deux groupes. Chacun étant encadré par un·e réalisateur·trice, Sonia Larue ou Paul Manaté Raoux, un chef opérateur image, Charles-Hubert Morin ou Pierre Souchar, mais aussi un.e ingénieur·e du son, Lucie Hardoin ou Pierre-Albert Vivet.
Quand les stagiaires n’étaient pas derrière la caméra, il·elle s’essayait au rôle de scripte, à la prise de son, à la décoration ou encore à l’assistanat caméra. 

Une fois les tournages terminés et les images dans la boîte, les derniers moments ont été consacrés au montage des rushes, grâce à l’accompagnement de Julien Cadilhac, chef monteur.
Le résultat est étonnant et enthousiasmant !

À l’issue de la formation, les auteur·es pensaient déjà à quand et comment ils·elles pourront à nouveau échanger sur leur projet et travailler ensemble.
On leur souhaite évidemment tout le meilleur et on a hâte de découvrir les films !

Fruits des six éditions précédentes de ce concours biennal, 28 films ont vu le jour et circulent encore en festivals aujourd’hui.


Avec le soutien de :

Logos partenaires

Les structures partenaires :

Bandeau Logos Partenaires (1)

Pour toutes questions, contactez Camille Ferrero par mail : estran@filmsenbretagne.org

Le projet ESTRAN 6 est aujourd’hui terminé et les films poursuivent leur vie en salle et en festival ! Les films Estran 6 en quelques chiffres :

4 films produits 

Plus de 40 sélections en festival, en France et dans le monde !

Des diffusions sur les chaînes co-productrices

Des projections dans les festivals partenaires

Un DVD des quatre films disponible dans une dizaine de médiathèque bretonnes !

Retrouvez toutes les informations sur les films produits et leurs actualités sur cette page.