RAYMONDE OU L’ÉVASION VERTICALE sur la route des César 2019


Le film en stop-motion réalisé par Sarah Van den Boom coproduit JPL Films connait de nombreux succès depuis sa première diffusion en salle au Festival d’Annecy en juin 2018. Il fait aujourd’hui partie des 12 courts métrages d’animation présélectionnés pour concourir au César 2019 du meilleur film d’animation (Catégorie Court Métrage).

Ainsi, le film vient récemment d’obtenir le Prix Spécial du Jury et le Prix du Public aux Sommets de l’animation organisés par la Cinémathèque Québécoise à Montréal et le prix Emotions au Festival Les Nuits Magiques à Bègles.

Le jury a justifié son choix ainsi :

Pour son univers cohérent, riche et feutré, pour la facture visuelle remarquable de sa photographie et la qualité de ses personnages et de leur animation.

Des mots qui ont été particulièrement appréciés par les artistes, techniciens et producteurs du studio rennais. En effet le décor, les marionnettes et l’animation ont été complètement réalisés au sein de JPL Films installé dans le quartier de Baud-Chardonnet

Ces prix viennent clore un mois de novembre particulièrement riche puisque sur cette période, Raymonde ou l’évasion verticale a été nommé pour le prix Emile Reynaud et remporter le World Animation Competition Award au prestigieux Leeds International Film Festival.

Ce court-métrage qui a commencé sa carrière en festival, il y a un peu plus de 5 mois est compte déjà plus d’une cinquantaine de sélections et de sept prix en festivals.

Le potager, les petits pois, les pucerons et les culottes sales, Raymonde en a vraiment assez. Tout compte fait, elle préfèrerait le sexe, puis l’amour, puis l’immensité du ciel…

Raymonde ou l’évasion verticale, un court métrage d’animation de Sarah Van den Boom, coproduit par Papy3D et JPL Films. Il conte la vie solitaire dans une ferme reculée d’une vieille dame-chouette, ses questions sur le sens des choses, sur Dieu et sur ce désir de vivre qui ne cesse de monter en elle.

 

En savoir plus sur ce film