[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Les adhérents de Films en Bretagne ont échangé, dans le cadre de leur assemblée générale, sur les suites à attendre de la signature du Pacte d’avenir pour la Bretagne. Des perspectives réjouissantes et un message fort : le temps de la mobilisation et de la co-construction est venu !

Hier, jeudi 16 janvier 2014, Films en Bretagne tenait son assemblée générale, instance démocratique commune à toute association avec son cortège de bilans et perspectives. L’enjeu particulier inscrit à l’ordre du jour portait sur l’après Pacte d’avenir et son incidence sur le projet de plate-forme Bretagne initié et porté par le collectif depuis fin 2012.
L’expérimentation dans le cadre de l’audiovisuel, soutenue très haut par les professionnels de la région, est désormais une réalité. Jean-Michel Le Boulanger, Vice-Président à la Culture de la Région Bretagne, présent hier, l’a rappelé non sans fierté : « le développement d’une offre audiovisuelle régionalisée pourra être expérimenté ».[/vc_column_text][mk_gallery images= »1766,1767″ column= »2″ height= »310″ frame_style= »simple » disable_title= »false » image_quality= »1″ pagination= »false » count= »10″ pagination_style= »1″ order= »ASC » orderby= »date »][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Et même si la délégation de compétence culturelle présentée également dans le Pacte est encore soumise à invalidation, via un recours porté au Conseil Constitutionnel, c’est déjà un message très fort vers plus de décentralisation.

Films en Bretagne – Union des professionnels peut se féliciter de ce premier succès : le travail accompli ces derniers mois a répondu à l’attente de la Région Bretagne quant à une proposition concrète et innovante de décentralisation de l’audiovisuel public. Une belle réaffirmation de la mission essentielle de Films en Bretagne, chère aux adhérents présents hier : inspirer, proposer, donner du grain à moudre aux pouvoirs publics pour la construction de politiques territoriales ambitieuses. En ce sens, l’importance des réflexions portées par le site Réinventons l’audiovisuel public a également été salué.

La prochaine étape démarre avec le contrat de plan Etat-Région, en discussion dès la semaine prochaine. « Nous connaîtrons bientôt les moyens, le budget d’étude pour passer de l’idée au projet », nous précise Jean-Michel Le Boulanger qui invite les professionnels présents à se rassembler. L’implication collective des professionnels du secteur doit être la plus large possible. Une mobilisation nécessaire pour que les pouvoirs publics financent une étude préalable au projet.

PfB ?

Un média global décentralisé, à responsabilité collective : telle a été la proposition portée par Films en Bretagne et associant de nombreux acteurs culturels du territoire. Formalisé auprès des élus de la Région et du public de Doc’Ouest 2013 sous le nom de code PfB, l’outil innovant veut répondre aux nouveaux usages de consommation de médias connectés en s’appuyant sur la force des secteurs associatif et culturel de Bretagne. Il propose d’agréger les compétences culturelles, d’informations et de connaissances portées par les partenaires du projet. Avec éditorialisation des contenus, transversalité et discernement comme mots clés de ce projet mutuel. En s’engageant vers une stratégie numérique collective, il s’adossera, en complémentarité, aux télévisions existantes et aux autres médias implantés en Bretagne.
Co-construction, complémentarité et mutualisation sont les notions martelées hier par Jean-Michel Le Boulanger qui veut « faire confiance aux acteurs existants » et « décentraliser pour plus d’efficacité ». Prenons-le aux mots !

Elodie Sonnefraud
Photographies © Emmanuel Audrain / Films en Bretagne[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]