Decembre, 2017

19Dec(Dec 19)20 h 00 minLes Rencontres de la Cinémathèque

La suite

Détails

ANITA CONTI

Première femme océanographe et pionnière en recherche sur l’exploitation des ressources vivantes aquatiques, Anita Conti a disparu il y a 20 ans à Douarnenez. Surnommée par les marins La Dame de la Mer, elle embarqua dès les années 30 avec les marins et notamment les légendaires Terre-Neuvas. Engagée en 1939-1940 à bord des dragueurs de mines, elle était chargée du développement des pêches traditionnelles en Guinée et au Sénégal entre les années 1943 et 1950.

Ecologiste avant la lettre, poète, relieuse d’art, en 70 ans Anita Conti a rassemblé une centaine de cartons d’archives, près de 70 000 photos, des manuscrits et des films.

Anita Conti, une vie embarquée Un film de Marc Gourden (2010 – 52 min)

C’est l’histoire d’une femme qui a passé la plus grande partie de sa vie sur des bateaux. Parfois, elle s’inventait des raisons d’’embarquer. C’était plus fort qu’elle, il fallait qu’elle retrouve ce lieu où tout lui paraissait si concret et si irréel à la fois. Anita Conti a eu plusieurs vies, celle que nous allons raconter commence en 1952. A l’âge de cinquante-trois ans, elle décide de vivre ce qu’aucune femme n’avait vécu jusque-là, cinq mois à bord d’un chalutier de la « Grande pêche. »

Racleurs d’océans Un film d’Anita Conti (1952 – 20 min)

Campagne de pêche (juillet à décembre 1952) à Terre-Neuve sur le chalutier Bois Rosé de Fécamp dirigé par le Capitaine Recher, filmée par Anita Conti. Elle part avec 60 hommes sur les bancs pour observer et témoigner du « grand métier ». Elle a la charge par l’Office central des pêches scientifique d’établir des cartes de pêches, d’étudier la salinité de la mer. Anita Conti est la seule femme à avoir été sur les bancs de Terre-Neuve pour assister à la pêche à la morue.

En présence de Laurent Girault-Conti

Mardi 19 décembre 2017 à 20h
Cinéma les Studios, Brest
Tarifs : 6€ / 3,50€
L’événement Facebook 

 

Quand ?

(Mardi) 20 h 00 min

Où ?

Cinéma Les Studios

Brest