[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Continuer de grandir

Bientôt, nous fêterons les 15 ans de Films en Bretagne. Que dire de ce cap ? 15 ans, c’est l’âge d’un ado. Déjà rebelle ? Encore trop timide ? En tout cas, toujours en quête de découvertes. Et sachant aussi faire preuve d’une maturité précoce.

Films en Bretagne est plus qu’une simple association. Rassembler producteurs, auteurs-réalisateurs, techniciens, comédiens, festivals, diffuseurs, cinémathèques, etc. et construire ensemble pour l’intérêt de tous. Rassembler pour exister, pour résister. Montrer que nous sommes là, que nous créons ici. En échangeant, en communiquant, en se formant, en se nourrissant de films. C’est ce qui anime notre fédération. Tout cela n’a rien d’idyllique, c’est le fruit de beaucoup de volontés, d’investissements, d’intelligences et de sensibilités partagées. 15 ans que ça dure !

Doc’Ouest permet chaque année la rencontre, la découverte et le questionnement de nos métiers. Le programme de cette édition 2014 le montre à nouveau.
Une nouvelle réforme du COSIP est arrivée ! Certaines de ses règles vont dans le bon sens, comme d’éclairer enfin la notion de documentaire de création. Nous avons désormais des points de repère pour le définir : la collaboration artistique et le travail dans le temps. Reste que la vigilance est nécessaire. L’augmentation des seuils d’ouverture de compte automatique et de l’apport diffuseur fragilise les nombreuses structures de production en région et par conséquent la création. Des inquiétudes fondées se font jour.

Quand en parallèle, les partenaires sociaux, et le gouvernement, proposent une réforme du régime de l’intermittence qui va pénaliser les techniciens, réalisateurs et comédiens, l’on se dit que cette année est cruciale.

Heureusement, il y a des lueurs d’espoir. Modes de création et de production innovants, nouveaux partenaires, mutualisation de matières grises et de moyens via des collaborations interrégionales, européennes, voire internationales…

Et encore et toujours des convictions et des ambitions portées haut et fort ! Cette année, nous clôturons un cycle de réflexion sur la « réinvention de l’audiovisuel public » et publions – avec le soutien de nos partenaires* – la synthèse de ces travaux. Nous ouvrons aussi Doc’Ouest à la fiction ; parce que c’est une composante essentielle de notre paysage, et parce qu’existe une volonté partagée par professionnels et élus de penser son développement depuis les régions. Grande première donc pour ces rencontres professionnelles, qui elles aussi continuent de se questionner et de grandir.

Bon Doc’Ouest !

Hubert Budor, président de Films en Bretagne

* la SCAM, Ecla, Ciclic, Pictanovo, Films en Lorraine et la Région Bretagne.

Retrouvez le programme complet de Doc Ouest ici !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]