[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Né à l’école parisienne d’arts appliqués Olivier de Serres, Dimitri n’a pas fini de grandir. Créé par Agnès Lecreux comme projet de fin d’études, il est devenu un programme en stop motion pour les enfants de 3 à 6 ans produit par la société rennaise Vivement Lundi ! en coproduction avec Beast Animation (Belgique) et Nadasdy Film (Suisse). Depuis, le petit passereau a fait du chemin et la sortie toute récente du DVD qui compile ses aventures ne signe pas la fin du voyage !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_row_inner][vc_column_inner width= »1/1″][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Tout d’abord, c’est l’originalité des formats de diffusion du petit oiseau qui retient l’attention. Dès le départ, Jean-François Le Corre et Agnès Lecreux proposent trois formats à France Télévisions : Dimitri à Ubuyu, le 26 minutes pour la TV, Dis-moi Dimitri la web-série éducative composée de 26 épisodes de 2 minutes et Dimitri, la série TV de 26 épisodes de 5 minutes.

« Initialement, nous voulions mettre toutes les chances de notre côté en proposant un unitaire et une série en imaginant que si la série était trop chère, les chaînes pouvaient s’engager sur un spécial TV dans un premier temps. La web-série était une forme de passage obligé lors du pitch au Cartoon Forum où il faut nécessairement proposer une stratégie cross ou transmédia pour soutenir le programme traditionnel. Nous n’imaginions pas que la totalité de la proposition séduirait immédiatement une chaîne majeure », précise Jean-François Le Corre.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Julien Borde, directeur jeunesse de France Télévisions à l’époque, est immédiatement conquis par la proposition. Très vite, il signe avec Vivement Lundi ! une convention de développement pour les trois formats. C’est le début de l’aventure multi-écrans et multi-formats de Dimitri. Les trois programmes se complètent dans un esprit cross-medias. Télévision, diffusion au cinéma et web, rien ne résiste au petit oiseau.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][mk_fancy_title tag_name= »h2″ style= »false » color= »#393836″ size= »14″ font_weight= »inherit » font_style= »inhert » letter_spacing= »0″ margin_top= »-40″ margin_bottom= »0″ font_family= »none » align= »left »]Une offre qui se prolonge[/mk_fancy_title][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Et le voyage continue. Dimitri est en train de devenir un personnage fort des programmes pour la jeunesse. Sans notoriété initiale, il côtoie désormais les Lapins Crétins ou encore Tchoupi dans l’offre de France TV Distribution. Pour aller encore plus loin, Dimitri rejoint les héros jeunesse en kiosque. On pourra retrouver le petit personnage dans le DVD des héros Zouzous associé au numéro de mai 2015 du magazine Parents. Dans le trimestriel Zouzous (prolongement du programme télévisuel de France Télévisions), Dimitri tient désormais une rubrique découverte. Plus rien n’arrête le héros qui s’est même vu érigé en montgolfière ! En janvier 2015, le ballon créé par la société belge Yves Lannoy Ballooning s’envolait depuis la Suisse. Plus accessible, le DVD Dimitri qui contient le film de 26 minutes, la totalité des 26 épisodes de 5 minutes et cinq épisodes de la web-série est disponible depuis le 25 mars.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][mk_gallery images= »10529″ style= »grid » column= »1″ image_size= »crop » height= »500″ hover_scenarios= »fadebox » item_spacing= »8″ margin_bottom= »20″ frame_style= »simple » collection_title= »Dimitri en montgolfière ! » disable_title= »true » image_quality= »1″ pagination= »false » count= »10″ pagination_style= »1″ order= »ASC » orderby= »date » item_id= »1427545753-55169e99add36″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

« Dans la durée, notre stratégie me semble avoir été très cohérente. Le 26 minutes et la technique du stop motion positionnent la série dans un segment plutôt haut de gamme. Nous avons réussi à maintenir la qualité du spécial TV lors de la fabrication de la série. La web série est un « bonus » qui complète parfaitement le programme et qui nous a permis de renforcer la notoriété de Dimitri auprès des communautés éducatives », explique Jean-François Le Corre.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][mk_fancy_title tag_name= »h2″ style= »false » color= »#393836″ size= »14″ font_weight= »inherit » font_style= »inhert » letter_spacing= »0″ margin_top= »-40″ margin_bottom= »0″ font_family= »none » align= »left »]Un succès international[/mk_fancy_title][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Pour le producteur de Vivement Lundi !, c’est la singularité du petit volatile qui garantit son succès : « La proposition était inédite, et faite par une auteure sans notoriété préétablie à ce moment-là. C’est l’univers plastique créé par Agnès Lecreux qui a suscité l’enthousiasme. Dimitri est très attachant et sympathique tout de suite. C’est un travail en stop-motion haut de gamme qui a été validé par les professionnels et par le public. Les enfants adorent Dimitri ! »

Preuve en est  : le succès international de cette création. Au cours de l’année écoulée, les programmes ont été vendus dans une dizaine de pays et la semaine dernière, c’est la chaîne de télévision éducative canadienne TFO qui est tombée sous le charme. Après le Prix du public et la Mention du jury jeune de la compétition films courts pour enfants au festival Anima de Bruxelles en 2015 et le Prix de la meilleure série d’animation pour les enfants au Festival International du Film d’Animation d’Ottawa en 2014, Dimitri vient d’être sélectionné en compétition au Festival international du film d’animation d’Annecy. De quoi motiver les équipes pour le développement de la saison 2 du héros dont le concept sera présenté en juin lors du MIFA.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][mk_gallery images= »10550″ style= »grid » column= »1″ image_size= »crop » height= »396″ hover_scenarios= »fadebox » item_spacing= »8″ margin_bottom= »20″ frame_style= »simple » collection_title= »Agnès Lecreux sur le plateau de  »Dimitri » » disable_title= »true » image_quality= »1″ pagination= »false » count= »10″ pagination_style= »1″ order= »ASC » orderby= »date » item_id= »1427545204-55169c74791d8″][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]

Il ne reste plus à Dimitri qu’à faire des petits ! L’expérience acquise au cours de cette belle aventure, Jean-François Le Corre souhaite aussi la mettre au service d’autres créations. En ce moment, la société Vivement lundi ! travaille à l’adaptation animée de la série de livres pour enfants Le Quatuor à Cornes de Yves Cotten éditée par Coop Breizh. Le programme comportera un spécial TV de 26’ en 2D et une série ludo-éducative de 10 x 3’ qui permettra de découvrir l’univers des ruminants. Ce programme existera en breton, en français et en anglais et il est développé avec France 3 Bretagne, qui est le diffuseur de lancement.

Jean François Le Corre n’est pas à court d’idées lorsque l’on évoque l’avenir du personnage animé : « Avec Dimitri, c’est la première fois que nous avons travaillé sur un développement multi-formats et multi-écrans qui s’est concrétisé intégralement. Nous avons découvert (et nous découvrons encore) comment une chaîne et un distributeur positionnent un programme inédit via leurs antennes, leurs plates-formes web et les médias qui y sont associés. Et FTV Distribution envisage d’autres développements de la « marque » Dimitri : il n’est pas impossible qu’une chaîne youtube dédiée à notre passereau en stopmotion voit le jour… »

Clara-Luce Pueyo

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][mk_padding_divider size= »30″][mk_content_box heading= »En savoir + » animation= »left-to-right »][vc_row_inner][vc_column_inner width= »2/3″][mk_fancy_title tag_name= »h2″ style= »true » color= »#393836″ size= »14″ font_weight= »inherit » letter_spacing= »0″ margin_top= »0″ margin_bottom= »18″ font_family= »none » align= »left » font_style= »inhert »]Lien(s) en relation avec ce sujet[/mk_fancy_title][vc_column_text disable_pattern= »true » align= »left » margin_bottom= »0″]Retrouvez le DVD sorti le 25 mars.

Dis-moi Dimitri sur le site de France Télévisions [/vc_column_text][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »1/3″][mk_image src= »https://filmsenbretagne.org/wp-content/uploads/2015/03/DIMITRI-Packshot-DVD-copie1.jpg » image_width= »800″ image_height= »350″ crop= »false » lightbox= »false » frame_style= »simple » target= »_self » caption_location= »inside-image » align= »center » margin_bottom= »10″ animation= »right-to-left » svg= »false »][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/mk_content_box][/vc_column][/vc_row]