Quand les musiciens Yann et Émilie Tiersen découvrent la mise en vente de L’Escale, l’ancienne discothèque d’Ouessant fermée depuis 15 ans, ils y voient l’occasion de réaliser un rêve : créer des studios d’enregistrement sur leur île d’adoption.

Dans ce lieu mythique pour les Ouessantins, le couple tient aussi à y faire un pôle culturel, Eskal. Ce projet n’arrive pas seul dans le paysage insulaire, alors que tourisme et maisons secondaires semblent donner le ton, une nouvelle génération se réapproprie les commerces et s’investit dans la vie associative. 

D’Escale en Eskal devient ainsi la métaphore d’une île en mutation, à travers le témoignage de ses habitants et la transformation d’un lieu où les décibels résonneront pour longtemps.