Focus sur la formation professionnelle

2017 est encore jeune et déjà se dévoile le programme des prochaines formations portées par  Films en Bretagne – Union des professionnels. Deux appels à candidature sont en cours et visent les auteurs, d’autres suivront côté animation et recherches d’archives. Mise en bouche et discours sur la méthode. 

Organisme de formation depuis 2012, Films en Bretagne démarre son programme de formation, cru 2017, avec toujours le même objectif : répondre aux besoins exprimés par les professionnels, bâtir des propositions à la carte pour tous les collèges ou niveaux d’expériences préalables et s’ouvrir à tous les territoires.

Une dynamique d’écoute

« La méthode est simple, précise Maud Brunet, chargée de mission formation au sein de l’équipe permanente de Films en Bretagne : nous consultons notre réseau de professionnels implantés sur le territoire, qu’ils soient adhérents ou non, via un sondage (1). Cette démarche est primordiale, je m’appuie beaucoup sur les réponses (plus de cent cinquante au dernier sondage) et suggestions pour proposer un programme en adéquation avec les attentes des professionnels. Par ailleurs, je suis présente lors des Rencontres de FeB, tout comme pendant différents festivals qui s’égrènent tout au long de l’année. Cela me permet d’aller à la rencontre des professionnels et de les inciter, quel que soit leur parcours et leur territoire d’élection, à s’intéresser aux possibilités de se former tout au long de leur vie professionnelle et encore une fois à verbaliser leurs manques, leurs besoins. » Ainsi Maud Brunet participait le 1er décembre dernier à une présentation des organismes de formation aux professionnels du Grand Ouest à la Plateforme (Pôle Cinéma Audiovisuel) des Pays de la Loire.

L’ATE pour moins de discriminations

« Nous avons eu la satisfaction de voir se reconduire l’Action Territoriale Expérimentale pour un an » s’enthousiasme Maud. « Elle permet l’accès à des professionnels bretons momentanément privés de droits ou en période de carence de bénéficier d’une prise en charge des coûts pédagogiques. C’est un dispositif vraiment  fondateur car il permet de s’adresser à tous et d’accueillir les stagiaires motivés qui n’auraient pu financer autrement leur projet de formation. »

Expérimentation inter-régionale

Exemple récent d’une proposition émanant des professionnels et point d’orgue de la fin de l’ATE 2015-2016, L’abécédaire de la coproduction européenne, formation bâtie à l’échelle inter-régionale : un écheveau qui a bénéficié à six stagiaires issus de Centre-Val de Loire, de Nouvelle Aquitaine et de Bretagne en novembre dernier.
Évoquée pour la première fois en septembre 2014 à Doc’Ouest, le concept était simple et défini avec des producteurs de différentes régions et l’expertise d’EDN (European Documentary Network) : inciter à davantage de coproduction européenne en donnant des outils aux producteurs pour les développer grâce à des sessions courtes (2 à 3 jours maximum) et une participation non liée à un projet en production. D’autres réunions et tours de table pendant feu le Festival de Vendôme et le Sunny Side 2015 ont abouti à la mise en œuvre du projet, confié à Films en Bretagne, seul opérateur également organisme de formation.

La gestation a été longue et a débouché sur une première trame de formation dès mars 2016 mais elle n’a pas reçu un nombre suffisant de candidatures, notamment pour des questions de langue de travail. La copie fût revue et le producteur Cédric Bonin de Seppia Films est entré dans la danse : son expertise de travail avec de nombreuses télévisions européennes en fiction et documentaire s’est ajoutée à celles de membres de l’équipe d’EDN. L’architecture de la formation rebâtie s’est traduite en un premier jour consacré à la théorie et un second à des travaux pratiques.

La Région Basse-Normandie, partie prenante de la réflexion, n’a pas pu suivre le processus jusqu’au bout, mobilisée par la complexité de sa réforme territoriale. L’information a tout de même continué à circuler dans le réseau professionnel normand. La Région Pays de Loire n’a pas eu de candidats à proposer mais a accueilli les stagiaires dans les locaux de sa Plateforme. Le travail avec les agences Ciclic et Écla a porté ses fruits avec une participation active à l’élaboration des contenus et modalités, un relai des informations vers les professionnels de ces régions et une participation effective de professionnels issus de ces territoires à la session de novembre.

« L’ensemble du processus a été long – notamment du fait du nombre d’interlocuteurs et des échanges croisés que cela induit -, et si cette co-construction est plutôt riche et satisfaisante, le temps d’élaboration a joué en notre défaveur, » précise Maud Brunet.

© David Caen – La Plateforme

Malgré un bilan en demi-teinte du fait du nombre de participants – six stagiaires présents (2) à ce premier module imaginé pour le double de participants -, les retours ont été particulièrement enthousiastes et une suite consacrée au trailer sera proposée dans l’année, après bilan avec les partenaires.

Quatre formations pendant le premier semestre

Quant au programme 2017, s’il n’est pas encore transmissible dans sa totalité, on sait déjà qu’il concernera tous les collèges, et les différentes propositions seront ouvertes à tous et tous les territoires.

Les prochaines sessions s’adressent aux auteurs et la première en termes de calendrier est ouverte aux porteurs d’un projet de fiction courte et notamment en langue bretonne. Elle propose deux semaines intenses pour travailler l’écriture et découvrir plus finement la chaîne de création. Implantée sur un site de choix, l’Île Tristan à Douarnenez, cette formation vise, comme Estran, l’émergence de nouveaux auteurs. Elle associe de nombreux partenaires : la Région Bretagne, Daoulagad Breizh, le Parc naturel marin d’Iroise, le Conservatoire du Littoral, la Ville de Douarnenez.

La seconde proposition concerne le champ documentaire avec Du désir de films à la note d’intention. Il s’agit de la nouvelle mouture d’une formule récurrente depuis quelques années et fortement appréciée : l’an dernier six des dix porteurs de projets ont trouvé un producteur/et ou obtenu une aide à l’écriture. La version 2017 a été remaniée et déployée sur trois semaines, les intervenants aux profils variés (auteurs, monteur, producteurs, responsable de fonds d’aide, programmateur) proposeront leur expertise à une courte dizaine de stagiaires. Elle se déroulera en mars prochain à Mellionnec en partenariat avec Ty Films et avec le soutien de la Région Bretagne.

Le printemps et la ville de Saint-Brieuc accueilleront une proposition bâtie pour les techniciens du secteur animation avec une session de formation à l‘impression 3D sur Blender. Un focus sur la recherche et l’utilisation d’archives dans le documentaire est en cours d’élaboration, cette formation est déjà programmée pour juin et se tiendra à Brest.

Les appels à candidatures sont ouverts pour les deux premières formations, c’est le moment de remplir formulaires et agendas !

Elodie Sonnefraud

(1) Ce sondage prend la forme d’une newsletter envoyée aux professionnels. N’hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour recevoir ces newsletters.

Rejoignez nos 6 201 abonnés.


(2) Ont suivi la formation : Thomas BouniortChacapa Studio (Bordeaux), Fanny ChrétienLa boîte à songes (Chartres), Déborah Gillet (Rennes), Anna LincolnKalanna Production (Plouguerneau), Julie MeyerLes Films de l’heure bleue (Rennes), Colette QuessonÀ perte de vue (Rennes).

Et des séminaires :

En parallèle d’événements cinématographiques du territoire, Films en Bretagne propose des séminaires/ateliers basés sur la transmission de savoirs. Les prochains seront proposés dans le cadre des rencontre professionnelles du festival Travelling (du 7 au 14 février).
Au menu : une plateforme-métier de la régie adossée à un séminaire sur le métier de repéreur ; le temps 2 « accompagnement des auteurs » (suivant le premier rendez-vous mis en place pendant les Rencontres de Films en Bretagne et dédié aux différents types d’accompagnement proposés aux auteurs) sera consacré à la place du producteur au sein de ces dispositifs d’accompagnement d’auteurs ; une masterclass s’intéressera à Quand la mer monte, web-dococumentaire musical conçu par Margaux Dory dans le cadre du master Numic et en partenariat avec La Cinémathèque de Bretagne.

#mk-custom-box-5954159bd4720 { min-height:100px; padding:20px 20px; background-attachment:scroll; background-repeat:repeat; background-color:transparent; background-position:center center; margin-bottom:10px; border:2px solid #a8dbcd; } #mk-custom-box-5954159bd4720 .mk-fancy-title.pattern-style span{ background-color: transparent !important; }
En savoir +

Lien(s) en relation avec ce sujet

A decouvrir

page-contact

Que recherchez vous ?