Le Festival de Cinéma de Douarnenez a ouvert ses portes vendredi 22 août. La sélection Grand Cru Bretagne propose une trentaine de films, tous genres confondus, réalisés ou produits dans l’année, en Bretagne. Certains d’entre eux avaient fait l’objet d’un article sur notre site, nous vous proposons de les (re)découvrir comme une mise en bouche à ces projections douarnenistes.

Du grain à moudre de Sonia Larue

Projection mardi 26 août à 18h au cinéma Le Club : Du grain à moudre de Sonia Larue – fiction – 43 minutes

Le cinéma buissonnier de Sonia Larue

Achevé depuis peu, « Du grain à moudre », le troisième film de Sonia Larue, commence à tracer son bonhomme de chemin dans les festivals. Installée en Bretagne depuis 2004, l’ancienne assistante à la mise en scène partage désormais son temps entre le casting et la réalisation. Son « amour immodéré pour le cinéma » a trouvé lui aussi du grain à moudre en 20 ans d’un parcours qui a osé prendre des chemins de traverse.

.button-594eb45e3045a { margin-bottom: 15px; margin-top: 0px; min-width: 0px !important; } .button-594eb45e3045a { background-color:#2f436d; } .mk-button.button-594eb45e3045a.flat-dimension:hover { background-color: !important; }

Salto mortale de Guillaume Kozakiewiez

Projection mercredi 27 août à 18h au cinéma Le Club : Salto Mortale de Guillaume Kozakiewiez – documentaire – 1h34

La bande annonce

Guillaume Kozakiewiez : « Tout se résume en un mot : filmer ! »

Quelques jours après la projection à Lussas de « Salto Mortale », son nouveau long métrage documentaire, Guillaume Kozakiewiez poursuit sa tournée des festivals en passant par Douarnenez. Le jeune cinéaste a une longue expérience des projections publiques : ses précédents films « Leonarda » et « La lutte n’est pas pour tous » ont été sélectionnés à de nombreuses reprises. Et chaque nouvelle sortie apporte son lot d’émotions…

.button-594eb45e33d97 { margin-bottom: 15px; margin-top: 0px; min-width: 0px !important; } .button-594eb45e33d97 { background-color:#2f436d; } .mk-button.button-594eb45e33d97.flat-dimension:hover { background-color: !important; }

Qui a tué Louis Le Ravallec ? de Philippe Guilloux

Projection mercredi 27 août à 21h à l’Auditorium : Qui a tué Louis Le Ravallec de Philippe Guilloux – documentaire – 1h30

La bande annonce

Philippe Guilloux, la passion de la transmission

Avec « Qui a tué Louis le Ravallec ? », Philippe Guilloux nous offre une belle réflexion sur la transmission orale. C’est tout un pan de culture bretonne que nous découvrons à travers l’histoire d’une gwerz singulière, Pardon Sant-Fiakr, dans un récit tressé avec un émouvant portrait de l’ethno-musicologue Donatien Laurent. Traité comme un scénario policier, le film est un long métrage documentaire nourri de séquences fictionnées.

.button-594eb45e36297 { margin-bottom: 15px; margin-top: 0px; min-width: 0px !important; } .button-594eb45e36297 { background-color:#2f436d; } .mk-button.button-594eb45e36297.flat-dimension:hover { background-color: !important; }

Une vie en forme d’arête d’Olivier Bourbeillon

Projection vendredi 29 août à 21h à l’Auditorium : Une vie en forme d’arête : Boris Vian de Olivier Bourbeillon – documentaire – 44 minutes

La bande annonce

Je veux une vie en forme d’arête…

Ce fameux vers éponyme a inspiré le titre du nouveau film documentaire d’Olivier Bourbeillon, « Une vie en forme d’arête : Boris Vian ». Le réalisateur nous invite dans l’appartement resté intact de l’écrivain pour une visite guidée bien particulière. L’occasion pour lui de replonger avec bonheur dans une œuvre protéiforme qu’il affectionne depuis l’adolescence, mais aussi de s’essayer à l’animation, via quelques séquences farfelues qui donnent vie à l’imaginaire de l’auteur de « L’écume des jours » et de « L’automne à Pékin ».

.button-594eb45e3bd88 { margin-bottom: 15px; margin-top: 0px; min-width: 0px !important; } .button-594eb45e3bd88 { background-color:#2f436d; } .mk-button.button-594eb45e3bd88.flat-dimension:hover { background-color: !important; }

Les chevalières de la table ronde de Marie Hélia

Projection samedi 30 août à 18h au cinéma Le Club Les chevalières de la table ronde de Marie Hélia – documentaire – 1h18

La bande annonce

Les chevalières de la table ronde crèvent le grand écran !

Il aura fallu au total trois années pour que le dernier film de Marie Hélia, Les Chevalières de la table ronde, voie le jour. Une longue gestation, un temps nécessaire pour donner vie à un très beau long métrage documentaire dont la force réside dans les témoignages sobres et dignes de ces femmes ordinaires qui racontent 50 ans de luttes féministes.

.button-594eb45e3e0b6 { margin-bottom: 15px; margin-top: 0px; min-width: 0px !important; } .button-594eb45e3e0b6 { background-color:#2f436d; } .mk-button.button-594eb45e3e0b6.flat-dimension:hover { background-color: !important; }
A decouvrir

page-contact

Que recherchez vous ?